13 février 2008

Exclusif : "Si tu reviens j'annule tout". L'intégrale

Boloboloblog vous livre en exclusivité la suite des texto échangés entre Nico, Cécilia et Carlalaquellébelle.


Nico : Si tu reviens, j’annule tout…

Cécilia : Même pas en rêve !

Nico : Et si c’est moi qui reviens ?

Cécilia : J’appelle la police !

Nico : Mais la police c’est moi. C’est ta façon de me dire que tu veux que je revienne, hein ! Avec mes menottes ? Polissonne !

Cécilia : Si t’approches de l’appartement je fais sauter Neuilly.

Nico : Mé jeTM !

Cécilia : Pas compris !

Nico : « Mais je t’aime », ça veut dire.

Cécilia : RAF !!!

Nico : RAF ???

Cécilia : « Rien A Foutre »

Nico : MDR !

Cécilia : MDR ???

Nico : Mort De Rire !

Cécilia : en plus tu te fous de ma gueule !

Nico : mais non j’essaie juste de détendre l’atmosphère.

Cécilia : Raté !

Nico : Putain, ne me traite surtout pas de raté ! Tu as vu la carrière que j’ai faite ? T’as vu ma nouvelle meuf ? Tu as vu ma nouvelle baraque en plein Paris et ma caisse avec chauffeur ? T’as vu mon dernier Polo Ralf Lauren, mes Nike en cuir et mon costard Hugo Boss ? Alors ne me traite plus jamais de raté !

Carlalaquellébelle : Mé Kèce Ke ta mon ptit Zyzy ? Pourkoa T véner com Ac ?

Nico : Toi la Top chanteuse, tu vas te coucher et tu m’attends ! Je veux plus t’entendre. Je cause à mon ex.

Carlalaquellébelle : la journalist ?

Nico : non l’autre. Couchée maintenant !

Cécilia : t’inquiètes Carlalaquellébelle. Il est toujours comme ça !

Carlalaquellébelle : C ouf com i lé tjrs véner.

Cécilia : c’est pour ça que je suis partie, entre autres.

Carlalaquellébelle : mé tu lui doné rien pour le calmé ?

Cécilia : Si au début. Mais après, il voulait plus prendre ses cachets. Alors c’est moi qui les prenais. Ca me faisait du bien, tu peux pas savoir.

Carlalaquellébelle : Ten a léssé qq par ?

Cécilia : Oui, dans la petite commode marquetée sous le portrait de sa mère, derrière le portrait de sa mère, sous le coussin du canapé vert en velours, dans les poches de mes jeans Prada, dans la boite à gants de la Mini Cooper jaune, sous la chasse des toilettes du premier, dans la salière en cristal, dans la bible qui est dans le tiroir de la table de chevet de la chambre d’amis, sous le tapis de la salle de bain, dans le panier du labrador, dans le tube de pastille pour la gorge de la pharmacie de secours, dans la boite de Hollywood à la menthe fraiche, dans le placard à ballets sous l’escalier central, dans la Playstation des enfants…

Nico : Bon ca y’est on peut continuer à parler tranquillement. Carla au dodo maintenant. Tu sais que quand tu te couches trop tard, le lendemain t'es toute fripée. Et je te rappelle que demain on fait une télé improvisée et des photos volées de nous sur la plage de Palavas-les-Flots

Cécilia : … dans le coffre fort, dans les jupes de mes poupées andalouses, dans les chaussettes de Jim le garde du corps, dans l’estomac de Jim, dans les préservatifs de Jim, sous le ré du piano à queue, dans le vase devant la fenêtre du bureau carré…

Nico : Bon Cécilia, maintenant tu reviens où c’est moi qui viens te chercher.

Cécilia : Si tu bouges, j’envoie nos texto à un journaliste people !

Nico : T’as pas intérêt, sinon…

Cécilia : Sinon quoi ? Tu le dis à ta mère ?

Nico : Ouais ! Et tu sais comment elle est quand elle se fâche.

Cécilia : Trop tard, j’ai tout envoyé au journaliste de Boloboloblog.

Nico : c’est qui celui-là ?

Cécilia : Je sais pas…

Nico : t’es toujours aussi nulle en com. Bon j’envoie tout au NouvelObs ! Je pense que c’est mieux.

Cécilia : Ok, c'est toi le spécialiste. Faut que je te laisse, j'ai un guéridon qui est en train de tourner dans le salon. Bises. Dors bien.

Nico : Toi aussi. Bisous !

1 commentaire:

Alice BOMBOY a dit…

Un complément en musique :

"Si tu reviens" de Jeanne Cherhal

http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendID=138435215